Traitement

Bien que l’hypercholestérolémie familiale soit une maladie génétique, le traitement est simple et consiste à donner un médicament diminuant le taux de cholestérol dès l’âge de 18 ans. La nature génétique (et non alimentaire) et le risque élevé de complications vasculaires de cette maladie justifient un traitement médicamenteux même chez les sujets asymptomatiques et jeunes. Tous les hommes et toutes les femmes ayant une HF devraient bénéficier à partir de 18 ans de ce type de traitement.
Dans certains cas, le traitement débutera même plus tôt, dès la puberté (10 ans). Il est parfois nécessaire de recourir à plusieurs médicaments pour atteindre le résultat souhaité. Afin de traiter efficacement la HF et de réguler au mieux son taux de cholestérol, il est nécessaire de combiner la prise de médicaments avec des efforts alimentaires. Pour les enfants plus jeunes, un régime devra être commencé dès l’âge de 2 ans et prolongé toute la vie.

Alimentation et hygiène de vie

Afin de réduire l’absorption de cholestérol, il est recommandé de diminuer la consommation de graisses saturées présentes dans les viandes telles que les viandes hachées, le bœuf, le mouton, le cheval et le porc et dans les produits laitiers. Différents aliments permettent de diminuer les risques cardiovasculaires, sans beaucoup modifier le taux de cholestérol: le poisson (présence d’oméga 3), l’ail, les céréales, les fruits et les légumes (présence d’antioxydants et de fibres).

Changer son alimentation et hygiène de vie par la pratique régulière de sports ne va pas modifier profondément le taux de cholestérol (de 5 à 10%), mais l’apport d’éléments bénéfiques pour le cœur et les vaisseaux (oméga 3, antioxydants et autres éléments naturels qui améliorent la coagulation, l’inflammation ou la progression de la plaque) réduira le risque cardiovasculaire de façon très importante.

Médicaments

Le pronostic cardiovasculaire d’une personne avec une HF peut être amélioré et être aussi bon que  toute autre personne si le taux de LDL-C est ramené au niveau des valeurs habituelles dès le plus jeune âge. On comprend donc l’intérêt de prescrire une statine éventuellement associée à l’ézétimibe dès l’âge de 10 ans.

Un groupe belge de pédiatres, spécialistes adultes et généralistes, ont proposé un avis sur cette question (référence 1), avis qui a été confirmé ensuite dans des récentes recommandations européennes (référence 2). Débuter aussi tôt permettra de prévenir l’apparition des lésions débutantes d’athérosclérose (sinon perceptibles à l’adolescence) et facilitera l’adhérence thérapeutique (Il est en effet difficile de débuter un traitement médicamenteux chez des adolescents). 

Les médicaments utilisés pour réduire le mauvais cholestérol dans l’HF sont les mêmes que ceux utilisés pour les hypercholestérolémies habituelles. Simplement ils devront être pris plus tôt dans la vie et souvent à des doses légèrement plus élevées. Ceci est dû au fait que le taux de cholestérol s’élève plus tôt dans la vie et de manière plus importante.

Les statines permettent de réduire la fabrication du cholestérol sanguin. Elles permettent de réduire le taux de cholestérol de 35 à 50%. Diverses statines existent dans les pharmacies belges avec des puissances variables. Le médecin devra trouver le type de statine et la dose qui convient le mieux à chaque patient. L’usage de la statine devra souvent être complété par d’autres médicaments tels que l’ézétimibe qui permet de réduire encore le cholestérol LDL de 20 à 25%.

Les patients présentant une hypercholestérolémie familiale avec un LDL-cholestérol très élevé (le “mauvais” cholestérol) et malgré la combinaison de statines et d’ezetimibe, ne peuvent pas toujours atteindre leur valeur cible de LDL-cholestérol et ils restent donc ainsi exposés à un risque accru de maladies cardio-vasculaires.

Pour ces patients il y a maintenant une bonne nouvelle ! Depuis peu, une nouvelle classe de médicaments a fait son apparition : les inhibiteurs de la PCSK9. Le Repatha® et le Praluent® en font partie et sont désormais remboursés en catégorie ‘A’. Pour plus d’informations concernant les conditions de remboursement du traitement, consultez www.inami.fgov.be. 

Ces nouveaux traitements sont des anticorps monoclonaux qui sont administrés toutes les deux semaines en injection sous-cutanée et qui permettent une réduction drastique de 40 à 75 % du LDL-cholestérol. Dans ce contexte, il est  important de noter que ceux-ci ne remplaceront pas la combinaison de statine et ezetimibe ou ezetimibe seul, mais qu’ils seront bien ajoutés à ces thérapies. La réduction de LDL-cholestérol de 40 à 75 %  survient donc en plus de la réduction de cholestérol obtenue  avec une statine et ezetimibe ou ezetimibe seul.

 

référence 1. Descamps, O.S., Tenoutasse, S., Stephenne, X., Gies, I., Beauloye, V., Lebrethon, M.C. et al. Management of familial hypercholesterolemia in children and young adults: consensus paper developed by a panel of lipidologists, cardiologists, paediatricians, nutritionists, gastroenterologists, general practitioners and a patient organization. Atherosclerosis, 2011, 218 (2), 272-280. 12 

référence 2. Nordestgaard, B.G., Chapman, M.J., Humphries, S.E., Ginsberg, H.N., Masana, L., Descamps, O.S. et al.; for the European Atherosclerosis Society Consensus Panel. Familial hypercholesterolaemia is underdiagnosed and undertreated in the general population: guidance for clinicians to prevent coronary heart disease: Consensus Statement of the European Atherosclerosis Society. Eur Heart J, 2013, 34 (45), 3478-3490a.

Un remboursement particulier

Chez ces patients souffrant d’hypercholestérolémie familiale, l’INAMI a prévu un remboursement particulier en catégorie ‘A’ dans le chapitre 4 (téléchargement du formulaire sur le site www.cbip.be de chaque statine et ézétimibe sous certaines conditions biologiques, historiques ou génétiques (tableau 2)). Ainsi donc, les patients avec une HF bénéficient d’un remboursement complet particulier (catégorie A) des statines et de l’ezetimibe (EZETROL®).

Changements dans les conditions de remboursement

Depuis octobre 2016, les conditions de remboursement des statines ont été adaptées, et ce pour un mieux ! Elles permettent maintenant de rembourser les traitements chez les enfants et de manière plus spécifique chez l'adulte, notamment en s'alignant sur les critères de diagnostic internationaux de l'HF.

Ces améliorations sont la conséquence heureuse de l'action menée par le Belchol au sein du Parlement lors de la journée de sensibilisation des parlementaires et des autorités de la santé en novembre 2015. C'est en effet au cours de cette conférence parlementaire qu'ont été adressées les priorités pour une meilleure prise en charge de cette maladie, parmi lesquelles un meilleur accès aux médicaments pour les enfants.

Le Praluent® est également remboursé en catégorie ‘A’. Pour plus d’informations concernant les conditions de remboursement du traitement, consultez www.inami.be

Une initiative de:
Merci à nos partenaires:
Merci à nos sponsors:
En collaboration avec: